présentation DE LA COMPAGNIE

 

Depuis 2015, la compagnie ARIADNE, accorde une place importante aux liens que des adolescents peuvent tisser avec l'écriture théâtrale contemporaine. Son langage singulier s'adresse à tous avec exigence ; elle s'attache à créer des passerelles pour, avec et entre les publics.

La compagnie crée et tourne ses spectacles dans le réseau du théâtre public et passe de nombreuses commandes d'écriture. Son histoire est intimement liée aux auteurs qu'elle invite à travailler avec elle.

Actuellement, la compagnie mène de front plusieurs chantiers.


Deux spectacles en tournée et une nouvelle création

Holloway Jones (créé en mai 2016 au Granit - Scène nationale de Belfort) et Ces filles-là (créé en janvier 2017 au Théâtre de Givors). Ce dernier réunit sur scènes 12 comédiennes et 8 adolescentes du territoire. Ces deux spectacles visibles en 2018/19 et 2019/20 forment un diptyque à partir des textes d’Evan Placey.

En janvier 2019, Je suis le contrepoids du monde, pièce de Karin Serres née du Lab'Ados, mise en scène par Anne Courel et Benoît Vermeulen (Théâtre Le Clou - Québec), en partenariat avec l'Isolat théâtre (Belgique) sera créé au Théâtre de Namur. Elle sera interprétée par 4 comédiens et 7 jeunes amateurs de la ville où le spectacle sera joué.

 

Un laboratoire, le Lab'Ados

Le Lab'Ados est un laboratoire international de création jeune public qui associe des adolescents à des processus de création et des rencontres.

 

L'animation d'un réseau et la création d'un site-ressource dédié

Cofondé avec l'association Postures, le réseau Roulez Jeunesse se donne pour objectif de réfléchir au lien entre le théâtre et les adolescents. En ce moment, il développe la  Plateforme Théâtre-Ados : outil numérique de ressource et de partage d’expériences à destination de toutes les personnes qui travaillent en direction des adolescents.

Anne-Courel-Givors-generale-_c_Guillaume_Ducreux_ADDB-3810.jpg
20160108143022-052cddec-me.jpg

HISTOIRE DE LA COMPAGNIE

 

Depuis 2015, la compagnie ARIADNE est installée à Villeurbanne et se consacre à la recherche d'un théâtre qui parle -aussi- aux adolescents et s'invente tout près d'eux, avec leur participation active.

  • 2010 à 2014

En février 2010, Anne Courel prend la direction du Centre Culturel Théo Argence de Saint-Priest qui devient le Théâtre Théo Argence - scène conventionnée pour les écritures théâtrales contemporaines en trois ans. Le nouveau projet "Fabrique de théâtre" associe 4 auteurs (Alexandra Badéa, Gilles Granouillet, Sylvain Levey, Karin Serres), 12 artistes et des centaines d'habitants de Saint-Priest pour expérimenter autour de la programmation.

De cette expérience naîtront plusieurs textes :
- Les feux de poitrine, de Mariette Navarro, édité en 2015 chez Quartett, sélectionné pour l’aide à la création par le Centre National du Théâtre.
- Pulvérisés, d’Alexandra Badéa, édité par l’Arche-Editeur en 2012, Grand prix de littérature dramatique en 2013.

Sur cette période, deux autres spectacles ont été crées par la compagnie :
Au pont de Pope Lick de Naomi Wallace.
Cent culottes et sans papiers de Sylvain Levey.

  • 2005 à 2010

En résidence au Théâtre Jean-Vilar Scène Rhône-Alpes à Bourgoin-Jallieu, la compagnie invite plus de 200 personnes de tous âges et de tous niveaux à participer à des laboratoires et des ateliers autour de l'auteur Sylvain Levey. Ce projet singulier donne lieu à la publication de Alice pour le moment aux Editions théâtrales jeunesse en 2008. Le texte sera mis en scène par Anne Courel en 2010 au Théâtre Nouvelle Génération - CDN de Lyon.

 

 

A la même période, quatre créations voient le jour :

- A tue-tête, la java des déjetés est issu d'un travail sur deux textes d'Eugène Durif et réunit 12 comédiens et chanteurs.
- Ma Famille de Carlos Liscano clôt une "saga familiale" initiée en 2004 avec Famille(s) et Peepshow dans les Alpes de Marküs Kobeli.
- Le Traitement de Martin Crimp qui questionne les rapports du personnel et du collectif.
- Le roi s'amuse de Victor Hugo qui sera joué en extérieur, sous chapiteau, en salle.

  • 1993 à 2004

Durant 10 ans, la compagnie est accueillie en résidence au Théâtre de Bourg en Bresse. Elle développe dans l’Ain une expérience singulière d’action culturelle en milieu rural. La Maison du Théâtre, centre de ressource théâtrale situé à Jasseron, qu'elle a créé et animé existe toujours. A cette époque, la compagnie monte deux projets franco-suisses.

A partir de 2000, la compagnie est conventionnée par la DRAC et la région Rhône-Alpes.

Au cours de cette décennie, la compagnie ARIADNE crée des liens forts avec des auteurs : Eugène Durif, Karin Serres, Roland Fichet, Carole Fréchette…

  •  1991

La compagnie Ariadne produit son premier spectacle : "Yvonne, Princesse de Bourgogne" de Witold Gombrowicz.

CFL13.jpg Tonkin-Decembre2015-5196.jpg
20160108143100-c91fdaf9-me.jpg

La compagnie ARIADNE est en convention triennale avec la DRAC Rhônes-Alpes et la Région Rhônes-Alpes.

Elle est subventionnée par le Conseil Départemental de l'Isère, la métropole de Lyon et la ville de Villeurbanne.

Capture_d_e__cran_2018-07-09_a___16.58.20.png