20160108143022-052cddec-me.jpg
Anne-Courel-Givors-generale-_c_Guillaume_Ducreux_ADDB-3810.jpg

présentation DE LA COMPAGNIE


La Compagnie Ariadne propose un théâtre qui interroge le monde d'aujourd'hui avec un langage singulier, s'adresse à tous avec exigence, trouve des passerelles entre les publics. Son histoire est intimement liée à celle des auteurs qu'elle invite à travailler avec elle (Karin Serres, Sylvain Levey, Luc Tartar, Sabryna Pierre, Alexandra Badéa, Samuel Gallet, Mariette Navarro… pour n’en citer que quelques-uns).

Elle choisit de défendre le théâtre contemporain parce qu'il permet à chacun de s'exprimer avec ses mots sur le monde dans lequel il vit, offre la possibilité à tous de partager ses visions, ses peurs, son rapport aux autres.

Très attachée à la rencontre avec tous les publics, elle développe depuis plus de vingt ans des projets de territoire impliquant des habitants ou des élèves de tous âges et de tous milieux socioprofessionnels. Elle construit avec eux des chantiers de création partagée où elle leur propose d'être impliqués dans le processus de création aux côtés des artistes, comédien(ne)s et auteur(trice)s.

Avec la création de pièces contemporaines coproduites et diffusées par des scènes régionales et nationales, de commandes d'écritures, de projets d'action culturelle, elle a développé un réel savoir-faire fondé sur des expériences fortes dans plusieurs territoires.

Elle a notamment animé, de 2010 à 2014, sur le territoire de Saint-Priest, la «Fabrique de Théâtre», un vaste projet de sensibilisation aux écritures contemporaines (de l’écriture à la scène), ouvert à tous.

Depuis la commande d’écriture à Sylvain Levey et la création d’Alice pour le moment en 2010, la compagnie accorde une importance particulière à la rencontre entre les adolescents et l'écriture théâtrale d'aujourd’hui, selon trois axes :

- créer, développer, promouvoir un répertoire qui interpelle les jeunes, les intéresse et leur donne la possibilité de s'exprimer : - Au Pont de Pope Lick, crée en 2013 au Granit, Scène nationale de Belfort, sera en tournée en 2015/2016 pour la troisième fois. - en 2016 et 2017, la compagnie créera deux pièces d’Evan Placey : Holloway Jones (création en mai 2016 au Granit, Scène nationale de Belfort) et Girls like that (création en février 2017, coproduction Le Grand Angle, scène Rhône-Alpes / Voiron).

- animer un réseau de partage d'expériences et développer des ressources singulières pour le théâtre adolescent au niveau national et international, réunissant des artistes, des auteurs et des médiateurs (établissements scolaires, partenaires socio-éducatifs, éducation populaire, etc.) :  le réseau Roulez Jeunesse, créé par la compagnie et l’association Postures, propose de réunir professionnels et amateurs autour de tables rondes, d’événements, pour penser la thématique de l’écriture théâtrale contemporaine à destination des adolescents; une plateforme numérique collaborative sera mise en place, qui sera à la fois un espace ressource sur le théâtre contemporain, qu’amateurs et professionnels pourront alimenter, et un lieu d’échange et de partage d’expériences.

- initier ou participer à des projets innovants dans le domaine du théâtre adolescent en créant des passerelles qui permettent aux jeunes d'avoir une place active dans la naissance des textes et des spectacles qui leur sont adressés : - en octobre 2015, démarrage du Lab’ados, laboratoire de réflexion et de création théâtrale collaborative à destination des adolescents. Ce projet, en partenariat avec le théâtre le Clou à Montréal et les Belges d’Emile&Cie, aboutira à l’écriture d’un texte de Karin Serres. - Avec Luc Tartar nous poursuivrons l’aventure de laclasse.com, résidence d’auteur en ligne impulsée par la compagnie et Erasme, living lab de la Métropole de Lyon.  

LA CIE ARIADNE EST :

Partenaire avec l'Espace Tonkin de Villeurbanne.

En convention triennale avec la DRAC Rhône-Alpes et la Région Rhône-Alpes.

Elle est subventionnée par le Conseil Départemantal de l’Isère.

En fonction des projets, elle bénéficie de financements complémentaires : Ville, Région et Etat, appel à projets spécifiques, mécénat, ADAMI, SPEDIDAM, CNC/DICRéAM, Fonds internationaux, etc. 

N° licence d’entrepreneur de spectacles : 2-131134

20160108143036-408f20b9-me.jpg
20160108143100-c91fdaf9-me.jpg
20160108143017-d9005ea1-me.jpg

eN QUELQUES DATES

Depuis 2015, la compagnie Ariadne est installée à Villeurbanne. En ligne de mire, deux créations, "Holloway Jones"  et "Ces Filles-Là", de l’auteur anglais Evan Placey. "Holloway Jones" a été créé en mai 2016 au Granit, Scène nationale de Belfort, "Ces Filles-Là" en février 2017 au Théâtre de Givors.

Entre 2010 et 2014, Anne Courel dirige le théâtre Théo Argence de Saint-Priest. Durant ces quatre années, artistes, auteurs et habitants se réunissent autour de « la Fabrique de théâtre » Ce projet participatif permet à chacun de trouver sa place, (enfants - adolescents - adultes), public amateur ou spectateur expérimenté dans l’écriture des projets. Les nombreux auteurs associés au projet (Alexandra Badéa, Sylvain Levey, Karin Serres…entre autres) ainsi que 12 artistes de la compagnie ont inventé avec les habitants de Saint-Priest un mode de dialogue permanent, participatif, reliant création et action culturelle à la programmation de façon éloquente. De cette expérience naîtront plusieurs textes, fruits de la collaboration avec des auteurs :
- Les feux de poitrine, de Mariette Navarro, édité en 2015 chez Quartett, qui a été sélectionné pour l’aide à la Création par le Centre national du théâtre.
- Pulvérisés, d’Alexandra Badéa, édité par l’Arche-Editeur en octobre 2012. il a reçu le Grand prix de littérature dramatique en novembre 2013, juste avant la création de la pièce par Jacques Nichet au Théâtre national de Strasbourg. Originellement, le texte se nommait Dépressurisation : présenté en juin 2012 au Théâtre Théo Argence, des centaines de personnes s’étaient mobilisés aux quatre coins de la ville, contribuant à sa création.

Sur cette période, deux autres spectacles ont été crées :
"Au pont de Pope Lick" de Naomi Wallace / à partir de 13 ans
"Cent culottes et sans papiers" de Sylvain Levey / à partir de 8 ans

2005-2010 : la compagnie s’installe en résidence dans l’Isère, au Théâtre Jean Vilar à Bourgoin-Jallieu. De nombreux spectacles et projets d’action culturelle voient le jour, dont un projet à l’échelle de la ville autour du thème : l’adolescence et l’errance. Plus de 200 personnes de tous âges et niveaux confondus participent à des laboratoires et apportent leur contribution au projet. C’est ainsi que les amateurs ont contribué à l’élaboration du texte Mon Alice en ville de Sylvain Levey, qui est mis en scène et présenté au public du 14 au 16 juin 2007.
En février 2008, le texte est publié aux Editions Théâtrales jeunesse sous le titre Alice pour le moment ; il est créé par la compagnie Ariadne en janvier 2010.

juin 2009 : "Le roi s'amuse" de Victor Hugo, avec 9 comédiens sur scène, tourne plus de 60 fois (en extérieur, sous chapiteau puis en salle).

Janvier 2008 : "Le Traitement" de Martin Crimp. Ce spectacle réunissant 8 comédiens questionne  les rapports du personnel et du collectif, du langage et de la réalité – théâtrale entre autres. C’est dans ce cadre que la compagnie invente une petite forme sur le thème du « cannibalisme des médias » intitulée "Ce soir on mange la télé".

Juin 2006 : "Ma Famille" de Carlos Liscano. 3ème et dernier volet d’une saga "saga familiale" initiée en 2001. Ce spectacle proposé pour tout public à partir de 10 ans tourne aux côtés des 2 premières "petites formes": "Famille(s)" et "Peepshow dans les Alpes"

2005 : mise en résonance de deux textes d’Eugène Durif : Pochade millénariste et Comme un qui parle tout seul, qui donne en novembre la création de A tue-tête : "La java des déjetés". C’est un gros pari : un texte contemporain, une commande musicale originale et un plateau réunissant pas moins de 12 interprètes comédiens et chanteurs.

2004 est une année de nomadisme artistique et de rencontres multiples en région Rhône-Alpes, en Auvergne, à Paris, dans le sud de la France, avec 2 reprises de spectacle, "Le collier d'Hélène" de Carole Fréchette et "Famille(s)".
Création d’une petite forme, deuxième volet de la trilogie familiale : "Peepshow dans les Alpes" de Markus Köbeli qui tourne, comme "Famille(s)", dans les lieux les plus insolites et dans le réseau des scènes régionales et nationales

Entre 1993 et 2003, la compagnie est accueillie en résidence au Théâtre de Bourg en Bresse. Durant 10 ans, elle développe dans l’Ain une expérience singulière d’action culturelle en milieu rural. L’équipement qu’elle a créé et animé pendant dix ans : La « Maison du Théâtre », centre de ressource théâtrale situé à Jasseron (antenne d’Aneth), existe toujours. C’est au cours de cette décennie que la compagnie Ariadne crée des liens forts avec des auteurs ; Eugène Durif, Karin Serres, Roland Fichet, Carole Fréchette…
C’est aussi le début d’une solide relation de confiance avec des structures de la région : Théâtre de Bourg en Bresse, Auditorium de Seynod, Centre Culturel Théo Argence de Saint Priest, Grand Angle de Voiron, Théâtre d’Aoste…

La compagnie Ariadne est née en 1991, à Lyon.