Cent culottes et sans papiers

SYLVAIN LEVEY

MISE-EN-SCèNE ANNE COUREL/ Création 2011

SAISON 2013.2014 >
22.11.13 - Salle C. Nougaro - Service Culturel d'Issoire (63)
17.12.13 - Auditorium de Seynod (74)

SAISON 2012.2013 >
20.11.12 - Espace Malraux - Scène Nationale de Chambéry en décentralisation à la Salle des fêtes d'Epierre à Aiguebelle (73)
22.11.12 - Espace Malraux - Scène Nationale de Chambéry en décentralisation à l'Espace Culturel Le Savoie à St Michel de Maurienne (73)
03.02.13 - Salle des fêtes de St Bonnet près Riom (63)
04.02.13 - Théâtre de Riom (63)
02.04.13 - 14h30 + 19h30 - Théâtre de Dole (39) - représentations oragnisées par Scènes du Jura & Côté Cour

SAISON 2011.2012 >
19.10.11 - C.C. Théo Argence / St Priest (69)
20.10.11 - C.C. Théo Argence / St Priest (69)
21.10.11 - C.C. Théo Argence / St Priest (69)
du 08.11.11 au 10.11.11 - Théâtre Charles Dullin / Chambéry (73)
19.11.11 - Salle multi-usages / Roanne (42)
21.11.11 - 14h - Théâtre / Roanne (42)
16.12.11 - Espace Tonkin / Villeurbanne (69)
16.01.12  - Spectacle en recommandé - Espace Soutine / Lèves (28)
du 05.03.12 au 09.03.12 - Centre Culturel Théo Argence / St Priest (69)
du 20.03.12 au 23.03.12 - Chemins Buissonniers de la Maison des Arts Thonon-Evian (74)  29.03.12 - Théâtre / Vénissieux (69)
du 02.04.12 au 06.04.12 - Bac à Traille du Théâtre de la Renaissance / Oullins (69)
03.05.12 et 04.05.12 - A l'Auditorium / Pont de Claix (38)

Distribution

Florent Gouëlou / Hélène Pierre / Gérald Robert-Tissot

Musicien

Raphaël Vuillard

Assistante à la mise en scène

Marijke Bedleem

Direction technique

Jean Pierre Naudet

Scénographie

Yves Perey, assisté d'Emmeline Beaussier

Costumes

Marie-Frédérique Fillon

Lumières

Hubert Arnaud

Vidéo

Pierre Grange

Visuel

Jérôme Granjon - Pupik

Photos

Christian Ganet











Texte publié aux Editions Théâtrales Jeunesse

"Haut comme trois pommes, voilà ce qu’ils disent de moi, haut comme trois pommes peut être quatre, haut comme trois Goldens, haut comme trois Reinettes qu’il croque avec ce qu’il lui reste de dents, voilà ce qu’ils disent de moi, ils disent de moi cuisses de grenouilles, le globule, demie portion ils disent ça aussi de moi, le moucheron aussi ça arrive, haut comme un Playmo, n’a que la peau sur les os il pourrait s’envoler au moindre souffle de vent, il a la peau sur les os et les os chamallow et un pull-over trop grand deux fois trop grand trois fois trop vieux qu’on dirait le pull de son grand-père qu’ils disent, je ne crains ni le froid ni la neige mais il préfère garder son pull même quand il fait trop chaud allez savoir pourquoi, Courtpartout c’est mon surnom tout le monde m’appelle Courtpartout pourquoi me direz vous pourquoi ils disent ça de moi parce que c’est vrai, je cours partout et sans même m’en rendre compte…"  

RepCentCul0915.jpg
RepCentCul0907.jpg

L’HISTOIRE

Ce n’est pas une pièce avec « un début – un milieu- une fin », l’histoire est plurielle, parce que construite comme un enchaînement de petites histoires qui se succèdent « l’air de rien » pour écrire l’histoire de « tout un chacun » que nous sommes. Cette construction nous enjoint à regarder notre histoire comme une partie – petite, voire toute petite mais bien réelle – de la grande histoire.
Nous voyageons au gré des objets oubliés dans les coins et recoins de la « communale » juste après la première guerre mondiale ou avant hier, dans les années 50 ou au XXIè siècle. Chaque objet porte en lui une histoire, sert de support à l’évocation d’une époque, de moments de vie singuliers.
Sous la plume de Sylvain Levey, l’école devient le miroir de notre société et de sa consommation effrénée. Il recense ces affaires futiles ou utiles que la pub et les goûts tentent d’imposer aux enfants. Il montre ces choses qui révèlent ce qu’on est ; il dévide la complainte du progrès ; il dresse un inventaire sensible de ces objets inanimés racontant toute « une » histoire de France.
À coups de petites chroniques poétiques ou d’aphorismes politiques, l’auteur observe la relation entre les habits et les enfants et lance ici un pavé, comme un petit manuel d’instruction civique. Le texte avance de séquence en séquence, peu à peu la magie du texte opère pour écrire, avec les spectateurs, une histoire particulière.

RepCentCul0911.jpg

PRÉSENTATION

A partir de 10 ans

Sous la plume de Sylvain Levey, l’école devient la caisse de résonance de la société contemporaine. L’auteur dresse un inventaire sensible des objets trouvés dans une école de la république, une de celles dont le fronton arbore fièrement Liberté-Egalité-Fraternité.
L’air de rien de la cave au grenier, dans les classes et la cour de récré, il glane, ramasse , observe et fait parler les objets, nous racontant toute une histoire de France des sans-culottes aux sans papiers. Une veste militaire taille trente-quatre tachée de chocolat, une cagoule bleu marine, un mouchoir blanc, trente blouses grises année scolaire 1941 et une étoile jaune… sont les clefs qui nous mèneront aux véritables personnages de cette pièce : Samir l’enfant reconduit à la frontière, Courpartout l’élève souffre-douleur, la jolie fillette dont tout le monde est amoureux…
A coups de petites chroniques poétiques et d’aphorismes politiques, il nous conte une histoire plurielle pour évoquer l’histoire de « tout un chacun » que nous sommes. Un texte ludique pour nous inviter à une réflexion sur le monde qui nous entoure… Un petit manuel d’instruction civique à partager en famille !

Ce spectacle est coproduit par le Théâtre Théo Argence - St Priest (69). Il bénéficie du soutien de la SPEDIDAM, du Département de l'Isère et de la Région Rhône-Alpes dans le cadre de l'APSV : Réseau des villes.
Le texte est édité chez Théâtrales collection jeunesse