S'ENGAGER

 

MISE-EN-SCèNE ANNE COUREL - TEXTE MAGALI MOUGEL / Création Novembre 2020

Nous coproduisent déjà

Le Grand Angle - Scène Régionale Pays Voironnais // La Coloc’ de la culture – Cournon d’Auvergne Scène conventionnée d'intérêt national - art, enfance, jeunesse // Le Grand R - Scène nationale de la Roche-sur-Yon

Nos partenaires

Espace Malraux - Scène nationale de Chambéry et de la Savoie // Le Merlan - Scène nationale de Marseille // MOMIX Festival international jeune public à Kingersheil en partenariat avec le CREA // Espaces Culturels Thann-Cernay // Théâtre du Parc, Scène départementale Loire, Scène Régionale Auvergne-Rhône-Alpes // Théâtre Molière, Scène nationale Archipel de Thau,Sète // Forum Jacques Prévert, Carros                                                                                                   

Nos partenaires pressentis

Plusieurs théâtres du Groupe des 20 Auvergne Rhône-Alpes

Nous recherchons encore des coproducteurs.

Le spectacle a reçu une aide à la création du Conseil Départemental de l'Isère.

Mise en scène : Anne Courel

Texte : Magali Mougel

Assistant à la mise en scène : Benoît Peillon

Scénographie : Stéphanie Mathieu

Costumes : Cara Ben Assayag

Distribution : en cours

Depuis 2014, Magali Mougel a fait le choix de se consacrer exclusivement à l'écriture de textes pour le théâtre.

2015 et 2016 sont deux saisons importantes où Magali Mougel collabore avec trois metteur.e.s en scène :

-Johanny Bert (Compagnie Le théâtre de  Romette) accueille Magali Mougel au CDN de Montluçon pour écrire pour des jeunes lycéens donnant naissance à The Lulu Projekt édité en 2017 aux éditions Espaces 34 et à l’écriture d’un spectacle pour le Festival Odyssées en Yvelines
-Olivier Letellier (Le théâtre du Phare) l’invite à écrire le texte du spectacle Je ne veux plus créé à l’automne 2015 et, à co-écrire avec Sylvain Levey et Catherine Verlaguet le texte du spectacle La Nuit où le jour s’est levé ;
-Hélène Soulié (Compagnie Exit), lui demande de l’accompagner en tant que dramaturge sur la création et l’adaptation pour la scène du roman Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce de Lola Lafon.

En 2018, elle crée un nouveau spectacle pour jeunes adolescents du Festival Odyssées en Yvelines : We just wanted you to love us mis en scène par Philiooe Baronnet.

Cette année elle a fait le choix de nous accompagner dans l'écriture d'une pièce qui questionne la place de l'engagement chez les jeunes dans le besoin de trouver leur place.

Elles sont en uniforme, n'ont pas le droit de sortir le soir, font leur lit au carré, assistent au levé des couleurs... Le régime est militaire, le sourire pas complètement réglementaire, on les appelle les volontaires. Volontaires ?

Le mot d'Anne Courel

« Avant de construire, il faut pénétrer dans un territoire inconnu, puis s'y frayer un chemin, se rendre disponible pour dépasser les a priori, pour se coltiner la réalité de ceux qui ont ou vont choisir l'armée comme cadre de vie. Les ados qui font ce choix sont fragiles. Sur ce sujet, leur imaginaire m'est difficilement accessible, leur future réalité quotidienne m'échappe, l'ordre symbolique dans lequel ils vont s'inscrire ne me parle pas.
Pourtant, c'est bien réel, la guerre tue mais - vu de l’extérieur - tout est fait pour qu'on l'oublie. Tout est caché derrière des murs épais. "La grande muette" est à la hauteur de sa réputation. Il faut montrer patte blanche. »

Visuel-SEFR_BD.jpg

CALENDRIER DE PRODUCTION

Août à décembre 2018 - Recherche et consolidation des partenariats

Juillet à décembre 2019 - Laboratoires en immersion

Janvier 2020 - Première version du texte

Février à novembre 2020 - Répétitions et résidences de création

Novembre 2020 - Création au Grand Angle de Voiron

Saison 20/21 - Diffusion du spectacle

PRÉSENTATION

Une rencontre avec l'uniforme. Un travail en immersion.

Au départ il y a une rencontre entre Anne Courel et des jeunes femmes de l'EPIDE (établissement pour l'insertion dans l'emploi) pendant la tournée de Ces Filles-Là. Ce fut une rencontre forte.

Les centres EPIDE sont des écoles de la deuxième chance qui s'adressent à tout jeune subissant de grandes difficultés d'insertion sociale et professionnelle.

L’engagement est au cœur du projet de la structure, mais empêchement et fatalité sont au cœur de leurs vies.

Dans le même temps, la metteuse en scène questionne les campagnes de recrutement de l'armée. Qu'est-ce qui se joue entre les slogans et les motivations de celles et ceux qui décident de s'engager ?

LE DéROULEMENT DE LA CRéATION

Le spectacle s'écrira en immersion et l’équipe artistique prendra le temps de s'imprégner du sujet au cours de nombreuses rencontres avec ces jeunes et avec l'autrice Magali Mougel.

Notre chantier principal portera sur le texte sans jamais perdre de vue la manière dont les paroles s'articulent avec les images et les voix. Des créations et petites formes émailleront également le travail de répétition dans le but de partager le processus artistique avec celles et ceux qui ont nourri le travail.