Ces filles-là

Mise en scène
Anne Courel

Texte
Evan Placey

1h30 · À partir de 14 ans

Avec Claire Cathy, Sophia Chebchoub, Helena Delannoy, Claire Galopin, Léonie Kerckaert, Charlotte Ligneau,
Audrey Lopez, Solenn Louër, Manon Payelleville, Marianne Pommier, Bérengère Sigoure, Jeanne Vimal

Création 2017 au Théâtre de Givors

Douze comédiennes professionnelles et huit adolescentes explorent les rapports entre le groupe et l’individu.

Dans la prestigieuse institution de Sainte Hélène, 20 filles, triées sur le volet, grandissent ensemble, se jurant d’être amies pour la vie. C’est sans compter sur la circulation devenue immaîtrisable d’une photo de Scarlett, nue. Alors les filles soudainement l’évitent, chuchotent, les garçons rigolent, le silence s’épaissit, la rupture et le rejet tombent comme un cinglant couperet, que nul ne parvient à rattraper. Isolée, harcelée, Scarlett est obligée de changer de lycée. Mais son histoire la poursuit, sa photo circule à nouveau. Elle disparaît et les médias s’emparent du sujet. Au milieu du chœur des filles surgissent des voix plus anciennes, celles de femmes de générations passées, des années 20, 60, 80, des femmes qui se sont battues pour leurs droits, pour leur liberté. 20 voix, 20 corps pour, et raconter l’histoire de Scarlett, et dire le silence, complice du harcèlement. Entre présent et passé, jonglent dialogues, récit et chorégraphies. L’occasion pour Anne Courel de mêler artistes et amateurs pour une œuvre collective et singulière.

Consulter
le dossier
artistique

 

Consulter
la revue
de presse

 

Présentation

Depuis plusieurs années, Anne Courel explore dans son travail le mélange des genres, les connexions, les fusions… Aussi, cette pièce propose, entre beaucoup d’autres choses, de découvrir les liens qui se tissent entre le jeu d’amatrices et de professionnelles. La pièce induit, dans sa nature même, un projet d’action culturelle, puisque dans chaque ville traversée par le spectacle, il faut organiser la rencontre entre 8 nouvelles jeunes filles et les 12 comédiennes de la pièce. Cela nécessite donc un peu de préparation en amont. Plusieurs fonctionnements sont possibles pour inviter et choisir ces 8 jeunes filles ; elles sont le plus souvent désignées par leurs pairs au sein de structures partenaires du théâtre (collèges, lycées, maisons de quartier, centre sociaux, conservatoires). La méthode est affinée au cas par cas lors d’une réunion préalable entre la compagnie, le théâtre et ces éventuels relais partenaires.

L’histoire

Ces filles-là à met en jeu avec une formidable énergie les rapports complexes entre le groupe et l’individu. Les personnages y sont saisis en pleine vie dans un monde réel, tragique, sexuel, violent, complexe. Leur itinéraire se construit sans complaisance, facilité ou manichéisme. J’aime la manière dont les héroïnes d’Evan Placey luttent pour trouver les moyens de sortir de l’immobilisme généré par la loi du plus fort, la dictature des images, les règles omniprésentes du groupe. Au-delà de sa réalité concrètement éprouvée par des adolescents, le thème intéresse toutes les générations.

Extrait

« À Sainte-Hélène, on est des petites filles civilisées. Nous, les humains, on est bien plus intelligents que les poules. On n’a pas besoin de se battre. On le connaît, l’ordre hiérarchique. Qui est en haut, qui est au milieu, qui est en bas. Toutes les filles de toutes les écoles de la ville le savent. Assises chacune dans leur classe, à se jauger, à se renifler, à trouver leur place dans la hiérarchie, une place qui déterminera le reste de leur vie. Moi, je suis au milieu. Une place confortable. Je la conseillerais à toutes les filles de cinq ans comme étant la plus sage. C’est sûr. Scarlett est en bas. C’est tout. »

Calendrier

· 23 mars 2023 // Le Vellein – Scènes de la CAPI, Villefontaine (38) [19h30]

· 24 mars 2023 // Le Vellein – Scènes de la CAPI, Villefontaine (38) [10h]

Visionner
le teaser

 

Équipe

Traduction
// Adélaïde Pralon

Assistant·es à la mise en scène
// Marijke Bedleem, Benoît Peillon

Chorégraphie
// Sylvie Guillermin

Scénographie
// Stéphanie Mathieu

Costumes
// Cara Ben Assayag, Claude Murgia

Création lumières et vidéo
// Guislaine Rigollet

Création et régie univers sonore
// Clément Hubert

Images
// Jean-Camille Goimard

Cheffe de chœur
// Audrey Pevrier

Régie générale
// Justine Nahon

Régie lumières et vidéo
// Quentin Le Blevec

Justine Nahon


Claire Cathy
// Comédienne

 

Justine Nahon


Léonie Kerckaert
// Comédienne

 

Justine Nahon


Manon Payelleville
// Comédienne

Justine Nahon


Sophia Chebchoub
// Comédienne

 

Justine Nahon


Charlotte Ligneau
// Comédienne

 

Justine Nahon


Marianne Pommier
// Comédienne

Justine Nahon


Helena Delannoy
// Comédienne

 

Justine Nahon


Audrey Lopez
// Comédienne

 

Justine Nahon


Bérengère Sigoure
// Comédienne

 

Justine Nahon


Claire Galopin
// Comédienne

 

Justine Nahon


Solenn Louër
// Comédienne

 

Justine Nahon


Jeanne Vimal
// Comédienne

 


Coproduction 
Festival Momix, Kingersheim – En partenariat avec le CREA · Le Grand Angle, scène régionale pays voironnais · Le Grand R – Scène nationale, La Roche-sur-Yon · Ville de Cournon d’Auvergne / La Coloc’ de la Culture · La Maison des Arts du Léman, Thonon-les-Bains

Soutiens Centre National du Théâtre, ARTCENA · Conseil départemental de l’Isère · SPEDIDAM · CNC-DICRéAM · ENSATT · Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques · DRAC et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur · École de la Comédie de Saint-Etienne · DIESE # Auvergne Rhône-Alpes · Geiq Théâtre-compagnonnage