Six fêtes pour rester vivants : les feux de poitrine

Mise en scène
Anne Courel

Texte
Mariette Navarro

1h15 · À partir de 7 ans

Avec Léo Bianchi, Audrey Lopez, Stéphane Rotenberg, Bérengère Sigoure, Bintou Sombié

Création 2024

Le projet Joie existe depuis longtemps, enfoui sous les autres, présent comme une ombre qui ne vous quitte jamais et se réinvente à chaque pas en fonction de la direction de la lumière.

Il connaît une première version à Saint-Priest, ressurgit souvent pendant la tournée de Ces filles-là, en particulier lors des temps partagés avec les publics au bord des plateaux. Il disparaît à nouveau au début de la covid, comme s’il était soudain potentiellement obscène par des temps si graves. Pourtant la joie est vitale, contre la peur, le rétrécissement et les replis qui en découlent. Le théâtre a beaucoup de choses en commun avec la joie. Entre le bonheur (idéal) et la jouissance (immédiate) elle a sa place, à cultiver, à savourer, dans le rapport à soi et à l’autre, parce qu’elle n’exclut pas la tristesse qui nous fait grandir quand on l’accepte et l’accueille.

Consulter
le dossier
de production

 

Note d’intention

« On n’entend plus que les tambours dans les poitrines. Les murmures de contentement. Et demain ? Demain on attendra le lever du soleil. On ne le laissera pas repartir de sitôt. »

Les feux de poitrine – Mariette Navarro

Ainsi finit la pièce. Sacré pari de retenir le soleil à plusieurs quand l’individualisme a l’air de gagner la partie et que le soleil plombant nous inquiète tous. La pièce est à la fois épique, comme une sorte de fleuve impétueux, et très douce, presque intime, laissant la place à des moments de simplicité et d’intimité à l’image de ces inattendus de joie tellement furtifs qu’il faut rester en état d’alerte et d’écoute de l’autre pour qu’ils existent. Au rendez-vous, j’espère de la joie, même si elle ne sera jamais totale et toujours enchâssée dans la réalité.

L’histoire

Les feux de poitrine est une pièce commandée à Mariette Navarro, née tout près de gens impliqués dans La fabrique de théâtre, projet inventé par Anne Courel et mené à plusieurs – artistes – auteurs – habitants – au théâtre de Saint-Priest de 2010 à 2014. Avec l’autrice, des groupes ont évoqué le bonheur. Avec cette pièce inspirée par ces rencontres et ateliers, elle leur, et nous a, fait un cadeau formidable. L’œuvre finale a été éditée chez Quartett, mais jamais montée. Au fil des recherches sur le thème de la joie, la pièce s’est imposée. Au fil du travail, en accord avec Mariette, quelques nouvelles scènes seront ajoutées, quelques autres réécrites.

Calendrier

· 16 janvier 2023 // TNP – Théâtre National Populaire de Villeurbanne (69) [10h30, 14h30 et 17h30] → Lecture et présentation professionnelle

· Mars 2024 // Création

Équipe

Regard chorégraphique
// Marie Chataignier

Assistant·es à la mise en scène
// Benoît Peillon
// Mona Scheuer-Rothan

Costumes
// Cara Ben Assayag
// Claude Murgia

Création son
// Sébastien Quencez

Régie générale
// Justine Nahon

Scénographie
// Stéphanie Mathieu

Justine Nahon


Léo Bianchi
// Comédien

 

Justine Nahon


Bérengère Sigoure
// Comédienne

Justine Nahon


Audrey Lopez
// Comédienne

 

Justine Nahon


Bintou Sombié
// Comédienne, conteuse

Justine Nahon


Stéphane Rotenberg
// Comédien